Actualités

Les makers contre le covid-19

Mobilisation sans précédent des makers et des Fablabs du monde entier, contre le Covid-19. Pour faire face aux urgences locales, le mouvement des makers a répondu présent, dont la forte mobilisation de RuTech avec la distrbution de visières dès le 25 mars. Au 28 avril, nous sommes à 3000 visières distribuées... Nous vous proposons un tour d'horizon des initiatives en cours, en France, en Europe, dans le monde...

Avant d'aller plus loin, un petit point de vocabulaire.


Arte

Au niveau du département de l'Aveyron, le Fablab de Millau et celui de Rodez ont produit des visières de protection grâce à la découpe laser. L'imprimante 3D permet aussi la fabrication de visière de protection.

En Aveyron, dans le Tarn, dans le Lot, dans chaque département d'Occitanie, des groupes se forment sur Facebook.
Retrouvez le détail des visières produites, plus de 30 000 visières par les Fablabs d'Occitanie, sur le site du réseau des Fablabs d'Occitanie.


 

De nombreuses initiatives de citoyens et d'espaces de fabrication numérique sont apparues dès les premiers jours du confinement. La plateforme Covid-initiatives est lancée fin mars pour donner de la visibilité à toutes les initiatives des makers, en France.

Covid-initiatives.org agrège plusieurs sources dans la carte ci-dessous, plus de 260 fabricants liés à l'impression 3D sont indiqués sur cette carte, un recensement des Fablabs et makerspaces impliqués et une cartographie des groupes facebook de makers en France.



La carte montre bien le maillage des initiatives solidaires sur tout le territoire, en ce qui concerne les visières de protection. D'ailleurs, un réseau d'entraide citoyen s'est structuré pour la fabrication de visières de protection à l'usage des soignants et des acteurs de la fonction publique : visieresolidaire.org.

La mobilisation des makers fut accompagnée par le Réseau Français des Fablabs, la mise en place de FabriCommuns, né d’un post Facebook du Réseau Français des Fablabs, qui a très vite abouti à la création d’un projet sur la plateforme JOGL, grâce auquel il s’est rapproché de Wolfox (UI/UX), et d’Entraide Makers – Covid, le groupe de makers solidaires initié par Monsieur Bidouille.

Mi-avril Monsieur bidouille livre son point de vue sur la création d'une usine géante en une semaine contre le Covid-19, par les makers.


D'autres initiatives vont voir le jour, avec la fabrication de gel hydroalcoolique, par exemple, dans le Fablab du lycée Paul-Constans, à Montluçon, avec plus de 60 litres produits.Ou avec le collectif citoyens La Myne, pour la fabrication de solutions hydroalcooliques.

Concernant les blouses, l'esprit maker apparaît aussi pour répondre à cette pénurie, avec la plateforme "Fais une blouse". Les ressources des Fablabs dont la découpe laser, vont se révéler précieuses, City Fab va par exemple produire 240 blouses par jour.
SimplonLab a rapidement rejoint le collectif Makers Covid x Paris, mobilisé depuis le début de la pandémie pour produire des visières et maintenant des surblouses de protection.


Pour les respirateurs, de nombreuses initiatives existent aussi, celle du Fablab de Fribourg, qui va mettre ses imprimantes 3D à disposition, pour imprimer des pièces nécessaires au montage de respirateurs, avec covidair.ch

Le MUR, pour Minimal Universal Respirator, un prototype de respirateur artificiel efficace, avec une documentation détaillée.

Le collectif « Makers for life », soit plus de 250 bénévoles, vise une fabrication de 5 000 respirateurs artificiels, dans un premier temps.

D'autres projets apparaissent, comme un pousse-seringue, en cours de développement par les bénévoles de l'Electrolab.

Un autre projet, porté par différents Fablabs, dont celui de Technistub est de rassembler sur un même écran, la vision synthétique de toutes les sondes oxymétriques (taux d’oxygène dans le sang). Ce projet est destiné aux hôpitaux et vise à faciliter le travail des soignants.

Les makers réfléchissent déjà au monde d'après le confinement, avec des modèles pour ouvrir des portes sans contact direct. Des solutions émergent, dont celle du Fablab66.

Les makeuses et makers se sont fortement mobilisés pour répondre aux besoins locaux, formulés par les soignants, commerçants, livreurs et autres corps de métier exposés au virus. Cette agilité, réactivité et visibilité nouvelle, n'est que le premier pas d'un long chemin pour contenir ce nouveau virus.

Le Benelux se mobilise avec le site Makers against Corona pour produire des matériels de protection -comme des écrans faciaux- et de livrer ces écrans aux personnes qui en ont le plus grand besoin.

Au niveau de l'Europe, la Commission européenne s'appuie sur le Conseil européen de l'innovation pour organiser un hackaton européen, en étroite collaboration avec les Etats membres de l'Europe, #EUvsVirus. Les lauréats de ce marathon de l'innovation seront rendu public jeudi 30 avril 2020.

En Afrique, l'épidémie du Covid-19 progresse, recensée sur le site Covid 19 Africa. Du Sénégal au Bénin, en passant par le Mali, le Burkina Faso, et la Côte d’Ivoire, une multitude de solutions ont été développées et déployées, à travers le Réseau Francophone des Fablabs d’Afrique de l’Ouest (ReFFAO).

En Amérique du Sud, un système automatisé de respiration est en cours de développement avec le Fablab UAO, pour pallier les déficits des hôpitaux colombiens.

En Asie, de nombreux Fablabs se mobilisent dont celui de Séoul, qui propose des languettes pour rendre le port du masque moins douloureux, au niveau des oreilles.

En Amérique du Nord, les makers de Seattle proposent une visière, imprimable en 3D.

Un tableau recensant les groupes de makers en France et dans le monde est accessible à cette adresse  .

Fablabs.io recense les Fablabs du monde entier, cette plateforme esssaye de rendre compte de toutes les initiatives des makers contre le Covid-19.


Coeur

Coeur

Maker Afrique

Maker Afrique